ECPP 2016 - Pourquoi appliquer au travail une approche basée sur les forces ? (4/4)

Voici le 4ème billet qu'Anaïs Roux, consultante cut-e, propose suite à sa participation à la dernière conférence de l'ECPP

“Success is achieved by developing our strengths, not by eliminating our weaknesses.” Marilyn vos Savant

La question des forces de caractère est un des plus grands sujets de recherche de la psychologie positive appliquée. La raison en est que les forces se montrent être un atout pour le succès d’une entreprise ou d’une équipe. Un environnement propice au développement et à l’utilisation des forces d’un individu mène à une attitude positive et augmenter le bien-être. Qu’entend-on précisément par le terme « force » ? 

Les forces sont des traits de caractères positifs et valorisés de notre personnalité. Elles impactent nos pensées, notre identité, nos façons d’être en société, au sein d’une équipe, nos façons de travailler, nos émotions. Les forces ne sont pas nos talents ou intérêts mais bien des aspects positifs de notre personnalité, par exemple : la curiosité, l’humilité, le courage, l’honnêteté, la gratitude, le pardon, l’humour, la gentillesse, l’intelligence sociale, la créativité, la pensée critique… 24 forces de caractère ont été recensées en tout chez l’être humain, valorisées en société qu’importe la culture (Peterson & Seligman, 2004). Stimuler la ou les forces d’un individu entraine systématiquement une performance, un développement et un fonctionnement optimal.

Pourquoi utiliser l’approche par les forces dans le milieu professionnel ? Pour toutes les conséquences positives qu’elles engendrent lorsqu’elles sont stimulées et développées. Au sein d’une entreprise, les apports sont les suivants :

  • Pour l’individu : lui permettre d’utiliser ses forces créé de l’engagement. N’oublions pas que le plus grand avantage compétitif dans une entreprise aujourd’hui est une force de travail heureuse et engagée. Plus l’individu utilise ses forces au travail, plus son expérience à ce poste sera positive.
  • Pour l’équipe : une approche basée sur les forces permet d’identifier et utiliser les forces comme un moyen d’améliorer la performance au sein d’une équipe. Chaque personne travaillerait pour maximiser ses forces individuelles et les tâches seraient attribuées en fonction de ce que chacun sait le mieux faire. La communication n’en serait que facilitée. Par exemple, les personnes ayant comme force principale le leadership prendraient plus facilement la place de chef de projet ; les personnes créatives auront pour tâche de trouver des solutions innovantes à un problème, tandis que les personnes dont la force principale est la prudence devront examiner la faisabilité de ces solutions innovantes.
  • Pour l’entreprise : diminution du turn over, moins d’absentéisme, satisfaction du client, augmentation des ventes, des profits, des rendements des actionnaires. En somme, travailler sur les forces de ses employés débouche sur du long terme à une croissance des affaires.


Il faut au minimum utiliser 4 de ses principales forces au sein de son environnement de travail et utiliser au moins une force au quotidien pour que le travail soit vu comme épanouissant et attirant. Vous voulez savoir si c’est cas pour vous et votre équipe ? Le lien suivant vous mène à un test vous permettant d’identifier vos forces (le test dure 15 minutes). Il vous suffit de cliquer sur ce lien et de vous enregistrer https://www.viacharacter.org/survey/account/register


Plus concrètement, si l’on se place en tant que manager, à quoi ressemble un leadership basé sur les forces ?

  1. Premièrement, il faut rechercher les forces des individus qui composent l’équipe/l’organisation. Une étude montre que pour les employés affirmant que leur manager pouvait nommer leurs forces, 71% d’entre eux se sentent motivés et engagés dans leur travail, et 61% d’entre eux disent qu’ils « sautent du lit le matin pour aller au travail ».
  2. Deuxièmement, il faut définir avec eux un projet personnel en se basant sur ce qui mettrait en avant les forces de la personne
  3. Planifier le développement et la formation
  4. Pratiquer l’écoute active au quotidien

Individuellement, vous pouvez aussi réfléchir sur vos forces, tenter de la déterminer et vous demander comment les appliquer au sein de votre poste. Une des façons de rechercher ses forces est de prendre du temps avec ses collègues et de leur demander directement « Qu’est-ce qui va faire que vous allez vous tourner vers moi concernant un sujet plutôt que vers quelqu’un d’autre ? Sur quoi pouvez-vous me faire confiance ? »

Il existe de multiples manières de mettre en application ses forces au travail. Une méthode ayant porté ses fruits sur plus d’un millier de personnes se base sur une routine. Prenez une de vos forces et pensez à comment vous pouvez la travailler pendant 10 minutes chaque jour au travail. Un cycle routinier doit être pensé : vous devez trouver un signal qui enclenche le comportement routinier, ensuite réaliser le comportement routinier concernant la force, puis trouver une récompense qui engendre le besoin de répéter cette habitude les prochaines fois que le signal s’enclenche.

Par exemple, si une de mes forces est la curiosité, quand j’allume mon ordinateur le matin (signal), je passe 10 minutes à regarder les news, lire et comprendre de nouvelles choses et actualités (routine), avant d’aller partager ce que j’ai appris avec un collègue (récompense). Si une de mes forces est la créativité, quand j’arrive au travail (signal), je prends 10 minutes pour réaliser un mind-mapping des différentes façons dont nous pourrions augmenter la satisfaction client (routine). Une fois fait, je m’octroie une pause-café (récompense).

Pour finir, vous pouvez regarder cette conférence TEDx de Lisa Cummings sur la façon dont nous pouvons changer notre carrière en se centrant sur nos forces et celles des autres. https://www.youtube.com/watch?v=l9ftEN9-d2Y 

Previous Article
Manpower Group Solutions - partage d'expérience sur leur utilisation des tests cut-e et des outils psychométriques en général
Manpower Group Solutions - partage d'expérience sur leur utilisation des tests cut-e et des outils psychométriques en général

Stéphanie Heuillon-Cagnet, chef de projet chez Manpower Group Solutions, nous parle de leur expérience.

NEXT FEATURE
cut-e aide O2 à recruter un nouveau type d'employés pour deux flagship stores du futur
cut-e aide O2 à recruter un nouveau type d'employés pour deux flagship stores du futur

L'opérateur mobile britannique O2 s'est associé avec cut e afin de sélectionner et recruter 56 nouveaux emp...

Subscribe to our talentNews

Subscribe