Manpower Group Solutions - partage d'expérience sur leur utilisation des tests cut-e et des outils psychométriques en général

Stéphanie Heuillon-Cagnet, chef de projet chez Manpower Group Solutions, nous parle de leur expérience.

La première fois que les chemins de cut-e et de Manpower Group Solutions se sont croisés, c’était suite à la demande d’un de leurs de clients d’évaluer le raisonnement logique de leurs candidats. Manpower possède ses propres tests créés en interne par leur équipe d’experts, mais dans ce contexte précis, ils souhaitaient s’adresser à un prestataire externe. Cela fait maintenant presque 2 ans qu’ils ont choisi le test scales ix, évaluant la pensée logique.

La population visée par la passation de scales ix a un profil de cadre ou de maîtrise, allant de bac +2 à bac +5, généralement des techniciens et ingénieurs du nucléaire. Les tests sont utilisés comme outils d’évaluation. Ils interviennent comme support pour l’entretien et non comme une étape éliminatoire du recrutement.

Chez Manpower Group Solutions, l’entretien de restitution du test au candidat est une étape essentielle du processus de sélection. Lors de leur propre recrutement, les consultants en évaluation de Manpower Group Solutions sont questionnés sur leurs connaissances et leurs habilitations par rapport aux tests et questionnaires psychométriques et sur la façon dont ils font les restitutions.  Ce point est très important car ensuite, ils mettent un point d’honneur à n’utiliser que les rapports psychométriques où seuls les scores sont indiqués, sans aucune explication narrative ; ainsi le consultant est stimulé intellectuellement et ne s’enferme pas dans des résultats définitifs et écrits. Cela permet, selon eux, de réfléchir aux résultats, de croiser des dimensions, de faire des hypothèses et surtout d’utiliser le test comme un outil, et non comme une finalité.

En ce qui concerne Stéphanie Heuillon-Cagnet et son équipe, il n’y avait aucune appréhension lorsqu’ils ont commencé à utiliser les tests : « nous l’avons fait les yeux fermés ». En effet, l'utilisation des tests et d'autres outils psychométriques sont bien rentrés dans les habitudes : leurs clients sont demandeurs et les candidats ne sont plus surpris de devoir en réaliser dans le cadre de recrutement. De plus, ces derniers apprécient les restitutions et, sans aller jusqu'à les aimer, en reconnaissent les bénéfices.

Pour son équipe, les tests permettent de préparer un entretien outillé. A son sens, ils fluidifient et facilitent la communication à condition de bien savoir se servir des résultats : mal exploités, le recruteur peut avoir une impression de toute puissance. Les tests viennent aussi challenger, libérer et étayer les paroles du candidat, surtout si ce dernier a répondu honnêtement. « Lors des entretiens, nous avons en face de nous des candidats qui collent parfaitement aux résultats des tests », ce qui facilite d’autant plus la confiance et le partage lors de l’entretien entre le recruteur et le candidat. 

Previous Article
L'intégration des solutions de recrutement dans les SIRH : la nouvelle priorité stratégique
L'intégration des solutions de recrutement dans les SIRH : la nouvelle priorité stratégique

Les recruteurs et les RH peuvent améliorer leurs processus de recrutement et de gestion des talents et amél...

NEXT FEATURE
ECPP 2016 - Pourquoi appliquer au travail une approche basée sur les forces ? (4/4)
ECPP 2016 - Pourquoi appliquer au travail une approche basée sur les forces ? (4/4)

Voici le 4ème billet qu'Anaïs Roux, consultante cut-e, propose suite à sa participation à la dernière confé...

Subscribe to our talentNews

Subscribe