Une étude qui montre la manière de déterminer qu'une personne sera un bon pilote

Les recruteurs des compagnies aériennes peuvent maintenant sélectionner des pilotes en prédisant quels sont les candidats qui répondront aux profils du poste en toute sécurité, d’après un nouveau livre blanc publié par cut e, spécialiste mondial de l’évaluation des talents.

Ce livre, The predictive power of assessment for pilot selection (Le pouvoir de prédiction de l'évaluation pour la sélection de pilotes), examine les capacités spécifiques, les compétences et la personnalité requises pour le métier de pilote, et explique comment évaluer ces attributs par le biais de tests psychométriques au début du processus de recrutement. Cet article révèle également l’état physique et mental nécessaire pour être pilote. A partir de la recherche existante et des résultats empiriques de nouvelles études de validation, il présente un nouveau modèle de compétences qui va aider les recruteurs des compagnies aériennes à sélectionner les bons pilotes.

« Lorsqu’on embarque dans un avion, nous plaçons nos vies entre les mains d’un étranger », explique Nora Nienhaus, consultante en recherche chez cut e et auteure de l’article. « Mais être pilote implique davantage que le « simple » fait de piloter un avion. Cet article va aider les recruteurs à relever le défi de choisir les pilotes qui sont à même de remplir les tâches exigées avant, pendant et après chaque vol, de gérer l’équipage et de garantir la sécurité de tous les passagers et des membres de l’équipage. »

En plus des savoir-faire pratiques requis pour faire voler un avion, cet article montre que les pilotes ont besoin :

  • de compétences interactives (compétences relatives à la direction, au travail d’équipe et compétences inter-personnelles pour gérer l’équipage et coopérer avec les tours de contrôle, les équipes au sol, les régulateurs du trafic aérien et responsables du vol ; la capacité à donner des indications claires, à résoudre les conflits et à porter la responsabilité en cas de menaces, d’erreurs ou de malchance).
  • de compétences opérationnelles (axées sur la sécurité ; la connaissance situationnelle ; la capacité à détecter et à gérer les erreurs ; la prise de décisions ; la planification et l’organisation ainsi que l’orientation clients et commerciale).
  • Compétences motivationnelles (auto-discipline ; autonomie ; assurance ; résilience ; volonté ; résistance au stress et développement personnel).

« Ces compétences peuvent être évaluées en estimant l’aptitude mentale générale et les aptitudes cognitives spécifiques des candidats », commente Nora Nienhaus. « Des tests d’aptitude qui mesurent des aspects comme le raisonnement déductif et inductif, l’orientation spatiale, la précision et le raisonnement numérique, doivent être incorporés à la sélection des pilotes. Les pilotes testés devront passer différents tests en fonction de leur niveau, par exemple un capitaine ou un premier officier. »

L’article met en évidence que la personnalité est devenue un indicateur valide de la performance des pilotes. Lorsque les caractéristiques de personnalité sont combinées aux résultats du simulateur et à l’expérience de vol précédent l’embauche, la réussite professionnelle du pilote peut être prédite avec une précision de 79,3 %.

« Les pilotes doivent être capables de rester calme dans les situations monotones et de stress, de prendre les bonnes décisions rapidement en situation de stress, de se montrer persistants face à la difficulté et de contrôler leurs émotions », explique Nora Nienhaus. « Ils doivent avoir certaines qualités, comme par exemple, avoir un moral d’acier et être indépendants. La personnalité du capitaine a également un impact important sur la motivation et la performance de l’équipage. Lors de la sélection des pilotes, vous devrez donc évaluer la personnalité des candidats pour garantir qu’ils ont les qualités requises pour gérer les tâches et les problèmes éventuels qui se présentent dans leur fonction. Les pilotes brillants ont un score élevé sur le barème inter-personnel du questionnaire de personnalité, et un score plus bas sur le barème émotionnel. ».

En plus des évaluations en relation avec le poste, d’autres facteurs déterminants de comportement, comme par exemple, l’état mental du pilote, sa santé physique et son manque de sommeil ou d’alimentation, doivent être évalués pour éviter des actions impulsives et dangereuses.

« Andreas Lubitz, le co-pilote qui a délibérément provoqué le crash d'un avion de la compagnie Germanwings dans les Alpes françaises en 2015, avait déjà été suivi pour dépression », explique Nora Nienhaus. « Être un pilote nécessite des ressources psychologiques et personnelles considérables, et il est donc vital que les compagnies choisissent un psychologue clinicien pour tester et re-tester l’état de santé de chaque individu et son bien-être pendant toute la durée d’emploi. »

Ce nouvel article présente un modèle de compétence validé pour les pilotes de l’air, détaillant les compétences interactives, opérationnelles et motivationnelles exigées par ce métier.

L'étude The predictive power of assessment for pilot selection est téléchargeable gratuitement ici : www.cut-e.com/solutions/assessing-for-the-aviation-sector

En savoir plus sur cut-e Fondée en 2002, cut e (prononcé « cute ») propose des solutions d'évaluations de compétences, de personnalité, de motivation, de valeurs, de créativité et d’intégrité dans soixante-dix pays et dans quarante langues. N'hésitez pas à contacter directement nos équipes locales cut-e au +33 9 70 46 70 28 ou notre responsable Presse Amanda Dawson (contact RP) par téléphone au 020-8953 8863 ou par e-mail amanda(at)daws.com

Press release published by:

Personnel Today
PRLog
OnRec
HR News
Newslocker

Previous Article
Votre check-list pour intégrer avec succès vos assessments en ligne à votre système de suivi de candidature / SIRH
Votre check-list pour intégrer avec succès vos assessments en ligne à votre système de suivi de candidature / SIRH

Vous pouvez désormais accéder à la nouvelle check-list de cut-e pour accompagner les recruteurs et professi...

NEXT FEATURE
L’impact du flow au sein d’une équipe (3/4)
L’impact du flow au sein d’une équipe (3/4)

Un des sujets particulièrement abordés lors du Congrès Européen de Psychologie Positive a été le Flow. Qu’e...

Subscribe to our talentNews

Subscribe